Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Systèmes de recueil de données

Capteurs à fibre optique

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 septembre 2013

Principe de fonctionnement :
Les capteurs à fibre optique sont définis selon la norme NF C 93-800 (1991) : « Un capteur à fibre optique est un dispositif comprenant une ou plusieurs fibres, permettant de recueillir des informations représentatives de grandeurs mesurées sans autre apport d’énergie que celui des phénomènes observés et/ou des ondes lumineuses circulant dans la (ou les) fibre(s) ». Deux qualifications s’emploient :

  • intrinsèque : lorsque la fibre est le transducteur ;
  • extrinsèque : lorsque l’élément transducteur n’est pas sur la fibre optique.
    Une gaine mécanique est rajoutée à la fibre afin de la protéger. Cela permet de créer le mesurande par contrainte à chaque passage de véhicule.
    Afin de récupérer l’information, soit on a une transmission (i.e. la fibre traverse la route et le détecteur est à l’autre bout de la fibre) soit par réflexion (une source émet un signal lumineux dans la fibre optique de transmission. Ce signal traverse le capteur à fibre optique qui réfléchit ou rétrodiffuse ce signal) avec une source et un détecteur côte à côte. Différentes techniques de modulation permettent de faire varier l’onde lumineuse selon le capteur :
  • modulation d’intensité : variation du signal lumineux ou fonctionnement en tout ou rien ;
  • modulation de phase : variation de la phase du signal lumineux ;
  • modulation de polarisation : polarisation de l’onde ;
  • modulation de fréquence, de temps : changement de la fréquence de l’onde.

 
{{}}
Mesures disponibles :
Débits, vitesses, longueurs et formes de véhicules, temps de présence, taux d’occupation, temps et distance inter-véhiculaire, distance capteur/véhicule.
{{}}
Limites de fonctionnement :
Avantages :

  • insensibilité aux perturbations électromagnétiques ;
  • isolation électrique entraînant une plus grande sécurité dans son fonctionnement et dans son installation ;
  • temps de réponse rapide ;
  • poids faible par rapport au cuivre notamment ;
  • large plage de mesures possibles ;
  • mesure pouvant être sans contact et sur une longue distance ;
  • absence d’alimentation au point de mesure ;
  • faible perte de signal ;
  • communication bidirectionnelle.

Inconvénients :

  • pertes engendrées par la courbure de la fibre ;
  • fragilité et coût des connecteurs ;
  • mesures par contact.

{{}}
Technologies connexes :
Sans objet.